Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Tu es celle que j'aime
Jeu 14 Déc - 2:24 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Jeu 14 Déc - 1:05 par colombe-sylvie

» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Impensable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merle Bleu
Plume d'or
Plume d'or


Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 61

MessageSujet: Impensable   Dim 24 Nov - 16:19

Il pleuvait des éclats qui desséchaient la peau
Il soufflait un vent chaud au remord des banquises
Et le ciel était bleu comme papillons morts
Tout au bord d'une esquisse avec la larme aux yeux

Ils regardaient les cieux et pleuraient les nuages
Ces vapeurs d'un autre age moutonnements soucieux
N'étaient plus du voyage et s'installait la peur
Et le questionnement: après la faim, la fin ?

Tout venait du début, de leurs buts et leur soif
De cette avidité où s'étaient englouties
Les ruisseaux de leur monde et les chansons de Piaf
Leurs rêves inaboutis, leur absence de ronde

Ils ont lâché la main, celle que l'amour pardonne
Noircissant de carbone, dupliquant leurs demains
Raturant leurs espoirs sans la chance en retour
Éradiquant leur sang dans le ventre des bonnes

Chevalier d'industrie sous nos regards amorphes
Conquérant du dollar ou d'un euro mythique
Forgeron squelettique où trébuchent les strophes
Hiroshima catastrophe aux lendemains hagards

Plus un seul hall de gare aux confins du désert
Juste un chant de misère et quelques pauvres cons
Au linceul du sol, tout au raz de la terre
Leur dernière prison où rien de désaltère

Une terre sans rien qui ne reste d'Humain
Juste les os peut-être
Plus une goutte
Ni être
Et tous ces grains
Sans même un chat
Ni vie de chien
Si haïssable

Des routes
Du sable
Rien


© Copyright Merle Bleu
Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.fr
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Impensable   Jeu 28 Nov - 0:51

Un semblant de paysage lorsque la vie ne sera plus sur terre, c'est vrai que si l'homme ne prend pas conscience qu'il lui faut agir dés à présent, il risque qu'un jour il soit trop tard pour revenir en arrière.

Si le souffle chaud sur la banquise peut être délicieux en d'autres circonstances, il est certain que d'un point de vu climatique, il reste effrayant, parce qu'on se doute bien des conséquences que cela va produire sur l'humanité ; même si on sait qu'on ne sera plus là pour y voir, il serait plus rassurant de partir en sachant la terre entre bonnes mains plutôt que d'avoir à l'esprit que l'existence puisse s'arrêter du jour au lendemain.

Tes expressions sont tellement poétiques que c'est d'autant plus triste, puisque tu fais allusion à la beauté naturel qui est sensée durer éternellement, alors que l'Homme néglige les besoins qui lui sont nécessaire pour sa survie.
Puisse t'elle encore inspirer de belles métaphores aux âmes romantiques, telle que la tienne, pour des tas d'années... Amen   


Belle fin de semaine, Pierre

Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Merle Bleu
Plume d'or
Plume d'or


Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 61

MessageSujet: Re: Impensable   Jeu 28 Nov - 19:28

colombe-sylvie a écrit:
Un semblant de paysage lorsque la vie ne sera plus sur terre, c'est vrai que si l'homme ne prend pas conscience qu'il lui faut agir dés à présent, il risque qu'un jour il soit trop tard pour revenir en arrière.

Si le souffle chaud sur la banquise peut être délicieux en d'autres circonstances, il est certain que d'un point de vu climatique, il reste effrayant, parce qu'on se doute bien des conséquences que cela va produire sur l'humanité ; même si on sait qu'on ne sera plus là pour y voir, il serait plus rassurant de partir en sachant la terre entre bonnes mains plutôt que d'avoir à l'esprit que l'existence puisse s'arrêter du jour au lendemain.

Tes expressions sont tellement poétiques que c'est d'autant plus triste, puisque tu fais allusion à la beauté naturel qui est sensée durer éternellement, alors que l'Homme néglige les besoins qui lui sont nécessaire pour sa survie.
Puisse t'elle encore inspirer de belles métaphores aux âmes romantiques, telle que la tienne, pour des tas d'années... Amen   


Belle fin de semaine, Pierre

Coucou Sylvie,

Les scientifiques considèrent qu'il est déjà trop tard pour enrayer les changements climatiques, par contre, il n'est pas trop tard pour en limiter l'ampleur. Notre génération n'en souffrira pas vraiment, mais qu'en est-il de nos enfants, de nos petits enfants... Espérons que l'humanité saura réagir à temps.

Belle soirée

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.fr
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Impensable   Ven 29 Nov - 0:18

Merle Bleu a écrit:
colombe-sylvie a écrit:
Un semblant de paysage lorsque la vie ne sera plus sur terre, c'est vrai que si l'homme ne prend pas conscience qu'il lui faut agir dés à présent, il risque qu'un jour il soit trop tard pour revenir en arrière.

Si le souffle chaud sur la banquise peut être délicieux en d'autres circonstances, il est certain que d'un point de vu climatique, il reste effrayant, parce qu'on se doute bien des conséquences que cela va produire sur l'humanité ; même si on sait qu'on ne sera plus là pour y voir, il serait plus rassurant de partir en sachant la terre entre bonnes mains plutôt que d'avoir à l'esprit que l'existence puisse s'arrêter du jour au lendemain.

Tes expressions sont tellement poétiques que c'est d'autant plus triste, puisque tu fais allusion à la beauté naturel qui est sensée durer éternellement, alors que l'Homme néglige les besoins qui lui sont nécessaire pour sa survie.
Puisse t'elle encore inspirer de belles métaphores aux âmes romantiques, telle que la tienne, pour des tas d'années... Amen   


Belle fin de semaine, Pierre

Coucou Sylvie,

Les scientifiques considèrent qu'il est déjà trop tard pour enrayer les changements climatiques, par contre, il n'est pas trop tard pour en limiter l'ampleur. Notre génération n'en souffrira pas vraiment, mais qu'en est-il de nos enfants, de nos petits enfants... Espérons que l'humanité saura réagir à temps.

Belle soirée

Pierre
Si il y a des gens mieux placés que les autres par le fait qu'ils ont étudiés l'évolution du climat par rapport au passé, je pense qu'on ne peut que s'en remettre à eux. 
Je suppose que ça va coûter à l'humanité dans le sens qu'ils seront privés de choses matérielles et que du coup ça doit être difficile à mettre en place, mais bon il n'y a pas plusieurs solutions c'est soit on fait sans, ou soit on fait autrement, mais dans tous les cas on se plie lorsqu'on nous met devant le fait accompli, alors y a plus qu'à.
Après il reste plus que ces scientifiques soient entendus par ceux qui ont le pouvoir d'établir les changements, j'ose espérer que pour une fois ils feront preuve d'intelligence en donnant la priorité à l'écologie plutôt que de favoriser leurs finances.
Je dirais que la balle est dans leur camp et que le compte à rebours a commencé depuis trop longtemps, que la bombe explosera de toute façon quoi qu'on fasse mais si on pouvait faire en sorte d'épargner au mieux la vie, ça serait vraiment un geste généreux qui restera à jamais gravé dans l'histoire de l'humanité en même temps il ne restera dans le cas échéant plus personne pour en témoigner.
Mais bon vu la menace, je pense que ceux qui nous dirigent n'ont d'autres choix que de se ranger aux côtés de la science, disons que l'intérêt est d'ordre public et que là pour le coup ils ne doivent pas pouvoir contourner les règles, enfin ça serait logique qu'on y veille, vu l'enjeu, on ne peut pas se permettre la moindre déviance. 


 


Sylvie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Impensable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Impensable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'impensable vérité
» L'amitié masculin/féminin (ou l'inverse)
» Les pires bêtises que vous ayez entendu sur Disneyland!!!
» Aymeric Cameron Chez Ruquier : Si Impensable Qu'On L'A Coupé Au Montage
» Quand les voisins regardèrent au-dessus de la clôture, ils furent horrifiés… Alors ils commirent l’impensable.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos poèmes-
Sauter vers: