Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Ven 21 Avr - 21:27 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

» Droit devant
Mar 18 Oct - 13:40 par cocogirl

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Quitte ou double..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Quitte ou double..   Dim 5 Mar - 22:59

Elle, c'était une femme comme on peut en voir de partout. Une femme ne souhaitant rien de plus que de rencontrer celui qui était fait pour elle, ce qui les ferait l'un pour l'autre à vie.
Elle avait donc fait le choix de s'inscrire sur un site pour faciliter sa recherche.
Les rencontres s'étaient enchaînées sans qu'aucune ne fasse la différence jusqu'au jour où il fit apparition sur son écran d'ordinateur et là, pour le coup la différence fut flagrante au point qu'elle en fut abasourdie.
"Dieu qu'il est beau" pensa t-elle. 
Jamais de sa vie elle n'avait vu pareille merveille. 
Tout était pur enchantement, la moindre mimique la faisait subjuguée et quand il venait à poser ses yeux dans les siens, le reste du monde aurait pu disparaître, qu'elle n'aurait pas réagi tant elle était sous le charme.
Il lui aurait demandé sa main, elle n'aurait jamais pu lui dire non, c'est vous dire à quel point elle se savait certaine de l'aimer toujours.
Si à distance, il lui faisait un effet de dingue, comment envisager l'instant où il serait debout devant elle.
Ce qu'elle redoutait c'était le contact physique, parce qu'elle savait que dés lors où il viendrait à la toucher, elle serait sienne pour l'éternité.
Elle le voulait à la folie et c'est ce qui finalement l'effrayait et faisait qu'elle se trouvait des excuses bidons pour le tenir à l'écart. 
Mais de quoi avait elle peur ! Elle avait beau y réfléchir, elle ne voyait pas pourquoi elle était si intimidée à l'idée de le rencontrer. Elle se sentait une toute petite fille, si petite que même la formulation d'une phrase simple prenait des allures d’onomatopées. Sûr que si elle voulait faire bonne impression, c'était un peu raté et qu'en même temps c'était justement ce qui la rendait crédible.
Malgré sa peur, elle continuait à entretenir le lien, à travers des échanges virtuels qui n'en étaient pas moins réels sur le plan de l'attirance.
Mais bon il restait à franchir l'obstacle de comment arriver à une confrontation avec une femme qui était tétanisée parce qu'elle se savait vulnérable.
Et puis vint l'occasion, elle devait sortir danser et il profita de l'opportunité pour lui proposer de venir la rejoindre, tout en lui demandant si elle n'y voyait pas d'objection.
De quel droit lui aurait elle interdit un lieu public. 
Excitée comme une puce, elle se fit plus coquette que d'habitude et s'en alla retrouver une amie avec laquelle, elle avait prévu cette sortie.
A peine arrivée sur les lieux, elle ne pu s'empêcher de le chercher du regard. Il était encore tôt et n'avait pas de raison de s'inquiéter mais à présent, elle s'était faite à l'idée de le voir et l'attendait impatiemment.
Quoi qu'il en était, elle était venue pour s'amuser et c'est dans cette perspective que son amie avait programmé cette soirée alors c'est ce qu'elle fit, tout en gardant un oeil sur l'entrée en espérant le voir arriver.
Le temps passant, la discothèque s'était remplie, ce qui compliquait la tâche d'y retrouver son galant.
Aussi, quel bonheur quand elle le vit accoudé au bar ! Et quel supplice de retourner sur la piste pour dire de tenir compagnie à une amie alors qu'elle ne voulait qu'une chose, être seule avec lui !
Le calvaire prit fin et il la raccompagna à sa voiture. Enfin !
Ils échangèrent leur premier baiser et tous les autres qui suivirent furent toujours aussi doux à son coeur.
Toutes leurs rencontres étaient fusionnelles et on les sentait dans une sorte d'aura magnétique.
Elle l'attendait comme une enfant attend Noël, ce qui faisait chacune de ses venues, une fête à la fois joyeuse et solennelle. 
Elle se souvient du désir violent de cette première fois quand après s'être embrassés langoureusement, il l'avait suivi jusqu'à chez elle avec bien évidemment son consentement.
Elle avait tellement envie de lui, de le toucher, de le contempler que ses doigts tremblaient en tentant de défaire les boutons de sa chemise, ce qui ne lui facilitait pas la tâche et ne faisait qu'accroître davantage son désir, qui avec le temps prenait des allures de torture et faisait que ces boutons devenaient un challenge, tant ils étaient trop petits pour l'occasion. 
Son coeur battait si fort, si vite à croire que lui aussi était dans l'attente d'un rapprochement physique.
Elle ne se rappelle plus si il a aidé, mais cette chemise a finit par tomber ! 
Et quelle récompense que la beauté de ce torse, digne de susciter l'inspiration de tout artiste sensible aux courbes délicieusement sculptées. Quant à sa peau, les reflets du soleil apportaient au doré, une luminosité que même le plus talentueux des peintres n'aurait su en trouver la teinte, simplement parce qu'on ne peut immortaliser que le paraître et non l'essence de l'être.
L'instant était sacré tout autant que l'était son bien aimé, qui à ses yeux avait la grâce des dieux.
C'est donc avec une émotion assez intense, qu'elle finit par y poser ses mains mais avec une lenteur qui laissait deviner l'état second dans lequel elle était.
Puis elle s'abandonna à ses bras où il lui offrit la magie des étoiles en l'amenant avec une infinie douceur à toucher le ciel.
Outre le fait qu'il était à ses yeux l'être le plus merveilleux qu'il lui ai été donné de rencontrer, il était poète et écrivain.
Poète et écrivain, ça donne une indication mais sans tracer un portrait de l'homme. 
Difficile d'en avoir une représentation, si ce n'est qu'en imaginant un univers bien particulier dans lequel jamais elle n'avait mis les pieds.
Il l'avait beau l'aimer, elle craignait que son plaisir lié à l'écriture ne les éloigne parce qu'elle était étrangère à son monde.
Elle était consciente que ce manque pouvait nuire au bonheur du projet de vie commune.
Comment être heureux sans partager ce qui nous tient à coeur mais bon, elle redevenait très vite optimiste dés qu'il était là.
Alors que leur relation prenait au fil des mois, une bonne évolution laissant espérer le meilleur, le pire arriva !
Son bel amant lui annonça qu'il devait partir et la nouvelle fut si dure à entendre qu'elle n'en demanda pas plus de détail.
Alors pour ne pas perdre la tête, elle a prit un crayon et une feuille de papier et s'est efforcée de poser des mots sur leur amour.
Et depuis ce jour, elle écrit..


  Colombe

  

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
 
Quitte ou double..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 18 - Quitte ou double
» Quitte ou double
» LRP??? Quitte ou double????
» de l'aide pour identifier un double tournois de louis XIII
» [REQUETE] DOUBLE SIM SUR HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos nouvelles-
Sauter vers: