Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Ven 21 Avr - 21:27 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

» Droit devant
Mar 18 Oct - 13:40 par cocogirl

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Le Nord : une journée à la plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Nord : une journée à la plage   Mer 29 Juin - 12:46

Le Nord : une journée à la plage

Quatre heures du mat' ! Assis sur le versant d'une dune, on attend le lever du soleil en sirotant un reste de Vodka. La soirée est à peine finie qu'un jour se lève.

La plage est magnifique ! Vide et silence juste troublés par le léger bruissement du murmure des vagues qui s'en viennent mourir sur la grève et les mouvements des ondes qui s'illuminent en une myriade d'étincelles, sous le timide soleil levant, en un va-et-vient hypnotisant.
Les premiers vacanciers commencent à affluer et à se disputer les meilleures places, si meilleure place il y a dans cette étendue uniforme de sable. C'est bientôt le ballet des plagistes qui placent et déplacent des transats pour le confort de cette faune huppée.

Huit heures. La plage a disparu sous un amas de chairs dénudées. Ici maman-poule essaie de rassembler ses marmots entre les vagissements du dernier et les exigences de l'aînée. Papa-poule, en bon coq, mate le string de la proche brunette qui s'évertue à vouloir faire tenir droit un soutien trop grand pour ses nibards de pré-ado.
Là un groupe de jeunes part "en chasse". Alignés comme à la parade, pectoraux en avant, ils déambulent sur le littoral à la recherche d'une proie. Un plagiste consciencieux, ou un jeune coq veillant sur sa basse-cour, leur intime l'ordre d'aller se faire voir ailleurs. Ce à quoi ils obtempèrent, non sans avoir fichu le boxon sur son bout de plage... Ce qui nous donne l'occasion d'apprendre quelques expressions colorées en diverses langues et patois.
De bonne éducation, ou intéressé par l'anatomie de la progéniture, le fiston aide aimablement un vieux mastodonte à se remettre sur pied, ce qui lui vaut un vif remerciement, dont il se serait passé, et un sourire chaleureux, dont il aurait espéré plus.

Midi. La plage se vide. C'est que, chez ces gens-là, on dîne en habits. On les retrouve au resto de la plage affublés comme pour une soirée à l'opéra. Elle, soufflant comme un phoque, derrière ses marmots. Lui toujours fixé sur le cul de la brunette. À croire qu'il en a marre du blond de sa tendre moitié qui, à vue d'oeil, doit approcher le quintal bien servi.

Le serveur circule dans ce milieu comme un pilote de rallye en plein bois. Évitant les retardataires qui protestent et les premiers arrivés qui repartent déjà, il donne un spectacle digne du cirque de Pékin avec son plateau qui virevolte.

À peine assis, je comprends le choix du resto : la petite anglaise de tout-à-l'heure s'y trouve. Une minute plus tard, nous sommes conviés à sa table, au grand plaisir du fiston qui ne tarde pas à entreprendre un cours de langue étrangère dont l'enseignement m'aurait intéressé à l'époque où je séchais ledit cours. Je ne tardai pas à subir un véritable interrogatoire de la part du pachyderme : mother voulait tout savoir.
C'est fou comme on peut arriver à détester une langue étrangère lorsqu'on vous la postillonne, abondamment, dans l'oreille en hurlant !
L'impitoyable torture se poursuivit le temps que le fiston se refroidisse. Et, à cet âge, cela prend du temps.....

Quinze heures. Le calvaire se termine. Mother doit s'habiller pour le concert prévu à dix-huit heures sur la plage. Merci mon Dieu pour avoir prévu de tels divertissements !
Dix minutes de plus et je commettais un meurtre !!!
Joie éphémère que de voir s'éloigner l'éléphant : notre progéniture avait déjà convenu de se retrouver au concert.........

Trois heures à tuer ! Ou plutôt à noyer sous un flot de whisky dont on dit qu'il rend les hommes plus bêtes et les femmes plus belles. Je me dis qu’anesthésié à l'alcool, je supporterais mieux l'ouragan britannique et son averse postillonnante. Manque de chance, - Mais en ai-je eu un jour ? - cela n'a fait que me rendre plus lucide et j'appréhendais, terrorisé, l'heure de mon Waterloo. Comment expliquer ce sentiment du condamné choisissant son dernier repas sous l'oeil menaçant de douze fusils ? À cette sensation, je pris une bouteille pour supporter l'épreuve qui s'annonçait.

Endimanché comme un pingouin, sous les suppliques d'un fiston énamouré, je me dirigeai, d'un pas que j'essayais d'assurer, vers l'échafaud.....Pardon, vers l'estrade où se tenait le concert.
Fan de Brahms, Mozart et autres Liszt et Chopin, je me consolais en pensant que la musique adoucirait le martyre.
Aux premiers accords de guitare je compris mon erreur : concert de métal pur et dur.
Aux premières notes, un hurlement sauvage marqua le début de la charge et une centaine de jeunes en transe se sont précipités vers une terrasse. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, ils l'ont débarrassée de ses tables pour en faire une piste de danse improvisée dans laquelle ils se sont livrés à un étrange rituel datant d'un autre temps.

Le mastodonte était tellement surexcitée que la pauvre chaise qui la supportait déclara forfait au bout d'un quart d'heure. Profitant de façon scandaleusement opportuniste de l'incident je m'éclipsai discrètement.
Ah ! La plage ! Quel calme ! Quel soulagement que de pouvoir se retrouver au contact avec une mer agitée et un vent transportant des grains de sables qui viennent s'écraser sur vous comme autant de moustiques après avoir supporté l'averse de postillons de la sémillante mother.

Décidément j'ai la scoumoune ! L'éléphant m'a retrouvé ! J'ai maintenant droit à sa biographie complète depuis qu'elle a pu dire "mum", en passant par ses premiers émois et ses premiers ébats, jusqu'à ce "jour béni" où le hasard (on donne le nom qu'on veut aux événements, qu'ils soient heureux ou malheureux.) nous fit nous rencontrer.

C'est clair : elle a décidé de m'inscrire à son tableau de chasse !
Merci mon Dieu pour cet orage providentiel qui m'évita d'être discourtois ! Je le confirme : À chaque chose, malheur est bon.

La pluie torrentielle ne semble pas pouvoir éteindre le feu bouillonnants de mes tourtereaux. Je me pose d'ailleurs la question de savoir s'ils se sont rendus compte que les vannes célestes nous ont aussi détrempés qu'une tranche de pain se diluant dans un bol de café, de thé ou de soupe (selon les goûts)
Sous l'averse qui claque, regardant ces amoureux inconscients, je termine le whisky. Tous comptes faits, pour quelqu'un, ce fut une bonne journée.
Qu'en sera-t-il demain ?



© Hami
Revenir en haut Aller en bas
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Le Nord : une journée à la plage   Mer 29 Juin - 13:32

J'ai souri, ri.. J'ai vu cette plage.. le temps de ma lecture..

Amitiés
Colombe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nord : une journée à la plage   Mer 29 Juin - 14:18

mdr, c'est tout à fait cela moi qui a frequente les plages pendant 15 ans je m'etonne de ne pas t'avoir croisé ou est passé mon vaé-primat?? sourire taquin :j\'aime:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Nord : une journée à la plage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nord : une journée à la plage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée à la plage
» biscarosse plage nord.
» Mer Du Nord, Coucher de Soleil
» Saint Aygulf plage
» Un fichier qui a du...CHIEN!!! / JOURNEE A LA PLAGE ...CELA VOUS PLAIRA !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos nouvelles-
Sauter vers: