Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Ven 21 Avr - 21:27 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

» Droit devant
Mar 18 Oct - 13:40 par cocogirl

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Poème sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Poème sans fin   Dim 28 Aoû - 18:43

Poème sans fin

Que dire……..
Manque, angoisse, jalousie ?
Tout à la fois…??……..



La journée s’avance, tu n’es toujours pas là.
La nuit s’en vient, doucement, à tout petits pas
Emportant avec elle tout son impossible cortège
D’ennui, de questions, des réponses en florilège

Je sais qu’aucune n’y répondra, tu n’es toujours pas là.
Les étoiles recouvrent l’immense voile noir,
Les fantômes s’en viennent noyer l’espoir,
J’ai peur, seul dans le noir, seul dans ces draps

De ce grand lit tout froid : tu n’es toujours pas là.
Les ombres se meuvent, emplissent la place
Les démons surgissent, mon cœur se glace,
Une douleur renaît, vorace, là, tout en bas

La lune apparaît dans le ciel, tu n’es toujours pas là
Sa lumière pénètre formant, autour des choses, un halo
Elle chasse les ombres, elle éclaire une photo
Le doute m’assaille, bien que mon cœur ne veuille pas

Ton visage me sourit, tu n’es toujours pas là.
Au milieu de la nuit, le moral au plus bas,
C’est à elle que je confie les troubles de mon émoi :
Comme une ritournelle, la valse des pourquoi.

Le jour se lève, tu n’es toujours pas là
Une nuit sans rêves, une nuit sans trêve
Le cœur meurtri s’abîme sur la grève,
Le soleil se lève sur une journée sans toi.


La journée s’avance, tu n’es toujours pas là.
La nuit s’en vient, doucement, à tout petits pas
Emportant avec elle tout son impossible cortège
D’ennui, de questions, des réponses en florilège

Je sais qu’aucune n’y répondra, tu n’es toujours pas là.
Les étoiles recouvrent l’immense voile noir,
Les fantômes s’en viennent noyer l’espoir,
J’ai peur, seul dans le noir, seul dans ces draps

De ce grand lit tout froid : tu n’es toujours pas là.
Les ombres se meuvent, emplissent la place
Les démons surgissent, mon cœur se glace,
Une douleur renaît, vorace, là, tout en bas

La lune apparaît dans le ciel, tu n’es toujours pas là
Sa lumière pénètre formant, autour des choses, un halo
Elle chasse les ombres, elle éclaire une photo
Le doute m’assaille, bien que mon cœur ne veuille pas

Ton visage me sourit, tu n’es toujours pas là.
Au milieu de la nuit, le moral au plus bas,
C’est à elle que je confie les troubles de mon émoi :
Comme une ritournelle, la valse des pourquoi.

Le jour se lève, tu n’es toujours pas là
Une nuit sans rêves, une nuit sans trêve
Le cœur meurtri s’abîme sur la grève,
Le soleil se lève sur une journée sans toi.


La journée s’avance, tu n’es toujours pas là.
La nuit s’en vient, doucement, à tout petits pas
Emportant avec elle tout son impossible cortège
D’ennui, de questions, des réponses en florilège

Je sais qu’aucune n’y répondra, tu n’es toujours pas là.
Les étoiles recouvrent l’immense voile noir,
Les fantômes s’en viennent noyer l’espoir,
J’ai peur, seul dans le noir, seul dans ces draps

De ce grand lit tout froid : tu n’es toujours pas là.
Les ombres se meuvent, emplissent la place
Les démons surgissent, mon cœur se glace,
Une douleur renaît, vorace, là, tout en bas

La lune apparaît dans le ciel, tu n’es toujours pas là
Sa lumière pénètre formant, autour des choses, un halo
Elle chasse les ombres, elle éclaire une photo
Le doute m’assaille, bien que mon cœur ne veuille pas

Ton visage me sourit, tu n’es toujours pas là.
Au milieu de la nuit, le moral au plus bas,
C’est à elle que je confie les troubles de mon émoi :
Comme une ritournelle, la valse des pourquoi.

Le jour se lève, tu n’es toujours pas là
Une nuit sans rêves, une nuit sans trêve
Le cœur meurtri s’abîme sur la grève,
Le soleil se lève sur une journée sans toi.


Etc.

© Hami
Revenir en haut Aller en bas
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Poème sans fin   Dim 28 Aoû - 20:11

Un poème sans fin, un refrain du soir au matin...penser à ne plus penser, c'est encore penser... à celui que l'on a aimé..une pensée sans fin.. confused

J'ai aimé ton poème.

Amitiés
Colombe


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poème sans fin   Mar 30 Aoû - 20:18

quand cela tourne a l’obsession il arrive d'en perdre la raison un douloureux cri, que tu nous fais partager ne désespéré pas il y a toujours un espoir au moins de la voir j'en suis sure


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poème sans fin   Mer 31 Aoû - 19:59

colombe a écrit:
Un poème sans fin, un refrain du soir au matin...penser à ne plus penser, c'est encore penser... à celui que l'on a aimé..une pensée sans fin.. confused

J'ai aimé ton poème.

Amitiés
Colombe

Des mots, des souvenirs, des images
Qui tournent continuellement en rond
Des maux, des désirs, des mirages
Et son visage en toile de fond

Merci de ton appréciation

Hamitiés

Hami
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poème sans fin   Mer 31 Aoû - 20:04

motschuchotes a écrit:
quand cela tourne a l’obsession il arrive d'en perdre la raison un douloureux cri, que tu nous fais partager ne désespéré pas il y a toujours un espoir au moins de la voir j'en suis sure



Le temps passe et s'éternise sur cette feuille qui reste blanche
Sur les page de ma vie, la solitude reste franche
Comme un souhait, comme une envie
Comme un cri pour l'amie

Hamitiés

Hami
Revenir en haut Aller en bas
Katia
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Poème sans fin   Mer 31 Aoû - 21:06

Un très beau poème sans fin qui cogne dans le coeur comme ce manque, cette souffrance qui tourne en rond dans l'esprit.
C'est très beau et bouleversant de force.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Sandy
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Poème sans fin   Jeu 1 Sep - 7:09

Un superbe poème Vaé-Primat aux mots émouvants et forts!

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
gothicpoete
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 54
Localisation : Beuvry 62660

MessageSujet: Re: Poème sans fin   Jeu 1 Sep - 15:12

un poème sans fin avec le même scénario tous les jours ,malheureusement,
Revenir en haut Aller en bas
http://gothicpoete.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème sans fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poème] - Sans même le savoir - G
» INVITATION à un Poème collectif
» poème sans titre
» Stéphane Mallarmé.
» Ou avec, ou sans toi (poème miroir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos poèmes-
Sauter vers: