Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Ven 21 Avr - 21:27 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

» Droit devant
Mar 18 Oct - 13:40 par cocogirl

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L’éphémère d’un instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L’éphémère d’un instant    Mer 19 Oct - 10:46

L’éphémère d’un instant

La lame tranche le cordon libérant l’esclave des sens
Le rendant sensible à sa mission dans ce chaos
Dont il ne comprendra les dogmes immémoriaux
Qu’à l’heure où il en aura extrait l’essence,
Lorsque l’essence est la lame qui lui fermera les yeux

Toi, l’enfant, qui construis ton univers à coup de clauses et de barrières,
Toi qui renverses les préjugés pour en construire des nouveaux
Qui te crées des divinités auxquelles te rattacher par des prières
Créant ainsi une liberté couverte des chaînes qui encombrent ton cerveau
Afin d’édifier un monde auquel tu puisses croire
Débarrassé d’un passé dont tu n’as pas connu les déboires

Toi, l’adulte, qui poursuis ta mission, confiant dans ta carrière,
Parmi les stèles de tes ambitions, quand le chemin se fait austère,
Coincé entre un passé sans rémission et un futur plein de mystère
Nageant à contre-courant de ces phylactères surannés
Qui composent la pierre angulaire de ta fausse identité

Toi, l’ancien, accroc à l’édifice construit pendant ces années
Où, sans malice, tu t’es laissé emporter par tes passions
Tu découvres, à l’heure du supplice, les données erronées
Qui ont nourri les faux espoirs de tes légitimes aspirations

Toi, le mort, seul individu réel dans ce monde plein d’écueils
Seule mémoire vivante d’un temps qui n’est plus
Libéré de l’empreinte tactile de l’individu
Tu connais la réponse à cette lame qui te conduisit au cercueil

Nous voilà, tous les quatre, au point de rendez-vous
Moi, l’enfant qui découvre et pose des questions,
Moi, l’adulte qui compose et cherche des solutions
Moi, l’ancien qui analyse de sa vie les réalisations
Moi, le mort qui a les réponses mais les donner ne peut plus

Vous voilà donc au nexus de votre propre crédulité
Face au marasme dans lequel s’englue votre vision
L’éphémère d’un instant qui se pare d’éternité
Au moment où tout est calme et réflexion
Lorsque, de la vie, j'apprécie la vacuité.



© Hami

nexus : point central d'un ensemble de données convergentes
Revenir en haut Aller en bas
 
L’éphémère d’un instant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Instant éphémère
» Albert Cohen : Belle du Seigneur, Le livre de ma mère, etc.
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Ô Belgique, ô mère chérie, à toi nos coeurs ...
» Arrête ou ma mère va tier ! (Stop ! or my mom will shoot)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos poèmes-
Sauter vers: