Mots Chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

» Il fût un temps..
Ven 21 Avr - 21:27 par colombe-sylvie

» Quitte ou double..
Dim 5 Mar - 22:59 par colombe-sylvie

» Fallait il..
Jeu 16 Fév - 0:15 par colombe-sylvie

» Qui voudrait..
Lun 30 Jan - 0:47 par colombe-sylvie

» Naturellement..
Sam 12 Nov - 13:21 par colombe-sylvie

» Bonsoir à tous et à toute
Lun 24 Oct - 2:43 par colombe-sylvie

» Droit devant
Mar 18 Oct - 13:40 par cocogirl

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Tragique Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katia
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Tragique Saint Valentin   Dim 15 Jan - 0:14



Tout avait pourtant bien commencé en ce jour de la Saint Valentin.
Pendant des heures, Annie avait essayé toutes ses robes devant son miroir pour trouver celle qui la mettrait le plus en valeur sans être trop sophistiquée. Elle avait cette volonté d'être désirable sans être trop provocatrice.

Elle avait rendez vous à 19h précises au restaurant avec Franck pour fêter leur deuxième anniversaire de mariage.
En partant travailler ce matin là, il lui avait promis de quitter son service plus tôt pour lui faire une surprise, mais très secret de caractère il n'en avait pas dit plus et était parti pour la clinique Le Pois où il était infirmier. Il semblait étrange en ce moment, mais tout en déposant du bleu sur ses paupières Annie s'était persuadé qu'elle se faisait des idées.

Leur couple allait pour le mieux pimenté par quelques jeux presqu'innocents de séduction de ci de là. Oh, rien de bien méchant, lui s'amusait à complimenter d'autres femmes devant elle pendant qu'elle faisait des sourires enjôleurs à tous les hommes qu'elle voyait. Une fois, oui c'était allé plus loin, un homme l'avait embrassée et lui avait écrit quelques lettres enflammées .
Il habitait l'immeuble en face au troisième étage mais Franck ne pouvait pas être au courant. Elle avait pris grand soin de dissimuler ces lettres mais n'avait pu se résoudre à les jeter.
Cela faisait quelques jours qu'elle n'avait pas aperçu ce beau prétendant, il faut dire que le froid pénétrant de cet hiver qui se trainait en longueur n'incitait pas vraiment à flâner. Sans accorder plus de temps à ses réflexions, Annie monta dans sa voiture qui démarra avec difficulté, prit la route qui menait au restaurant. Elle voulait arriver la première pour commander une bonne bouteille avant que son mari ne soit là car il aimait particulièrement le champagne et elle avait décidé de lui en offrir.
Elle se gara à proximité, s'installa à la table réservée, commanda une cuvée spéciale (deux fois spéciale puisqu'elle datait de l'an 2000 année de leur mariage), vérifia une dernière fois sa tenue et son maquillage mais n'attendit pas longtemps.
Au bout de dix minutes, les aboiements intempestifs du chien de l'établissement l'avertirent de l'arrivée de son mari.

Sans un mot, il s'était assis en face d'elle, étrangement calme et pâle puis lui avait tendu un écrin. En l'ouvrant, elle y avait découvert une gourmette en or gravée au nom de Charles. Charles? Charles? Ce nom lui rappelait quelque chose. Mais, mais, c'était le prénom du voisin de l'immeuble en face du leur, celui là même qui lui avait écrit. Alors, qu'elle regardait sans comprendre ce cadeau, Franck lui dit d'une voix très douce: "Voilà ma chérie, pour qu'il n'y ait plus de mensonges entre nous je l'ai tué, lui ai brisé la nuque avec une statue, ai dispersé toutes ses affaires, tout le monde croira à un cambriolage qui aura mal tourné.
Mais pourquoi m'as tu trahi, j'ai découvert les lettres que tu avais cachées dans le tiroir de ta commode. Ne t'en fais pas ma chérie, je ne t'en veux pas, tu es faible, je n'aurais pas dû te laisser seule toutes ces journées où j'allais travailler mais cela ne se passera plus dorénavant, nous allons partir loin d'ici tous les deux et je ne te laisserai plus jamais toute seule une seule minute."

Devant cette monstruosité, Annie s'était levé en hurlant. Son mari était fou, il avait tué un homme par jalousie, jalousie injustifiée puisqu'il n'y avait rien eu d'autre que deux ou trois lettres et un baiser.
Saisissant sa fourchette sans réfléchir, elle lui avait enfoncée de toutes ses forces dans la poitrine.

Tout avait été très vite après, il s'était effondré car elle l'avait atteint au coeur involontairement .
Ensuite, il y avait eu son arrestation, les interrogatoires auxquels elle n'avait pu répondre, ne pouvant plus parler. Ses yeux restaient exorbités et ses lèvres immuablement closes. Tout lui parvenait clairement, seulement elle ne pouvait plus rien exprimer, prisonnière de son propre corps.

Depuis trois ans maintenant, elle était placée en hôpital psychiatrique ayant été jugée coupable de meurtre involontaire mais non responsable de ses actes
Revenir en haut Aller en bas
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   Lun 16 Jan - 1:51

Difficile de faire plus tragique comme Saint Valentin.. pale
Pimenter sa vie de couple en suscitant la jalousie ne peut que déboucher sur des ennuis. Quelle conception de l'Amour, quel manque d'imagination, ce qui n'est pas ton cas Katia parce qu'il en faut pour imaginer une telle situation. Comme quoi, les non dits prennent des proportions inimaginables, et qu'il faut toujours s'enquérir de la vérité au lieu d'agir sous l'impulsivité.

Bisous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   Lun 16 Jan - 18:47

dis moi ton histoire ma donné froid dans le dos ! mais j'ai aimé la relire deux fois
Revenir en haut Aller en bas
Katia
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   Mar 17 Jan - 21:52

Sylvie, Marilyn, je vous remercie beaucoup pour vos mots si gentils et encourageants.
Je suis encore débutante mais j'adore les polars et si cette nouvelle vous a fait froid dans le dos c'est que j'ai réussi, et je suis toute contente que vous ayez aimé.
Bisous à vous.
Revenir en haut Aller en bas
colombe-sylvie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 53
Localisation : 69

MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   Jeu 19 Jan - 21:23

C'est toujours un plaisir que de découvrir d'autre univers que le mien. Un bon auteur pour moi est celui qui me donne envie de le lire jusqu'à la fin. Déjà rien que le titre suscite la curiosité parqu'on pense toujours qu'une St valentin à deux est un moment heureux.
Aucun doute sur ton talent d'écriture et sur ton imagination Smile

Bisous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://envoldesmots.over-blog.com
Sandy
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   Jeu 19 Jan - 22:20

Une nouvelle qui laisse pensif... événement imaginaire mais qui pourrait arriver... tu entretiens le mystère et captes le lecteur ma Katia, c'est génial!

Gros bisous ma jolie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tragique Saint Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tragique Saint Valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meurtre à la Saint Valentin
» Biscuits, macarons, muffins et cupcakes de Saint Valentin
» La fête de la saint Valentin
» [Terminé] Saint Valentin !! Défis express'
» Petits sucres de Saint Valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos nouvelles-
Sauter vers: