Mots chuchotés
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» J'aurais voulu vous aimer
Mer 18 Juil - 23:25 par colombe-sylvie

» S'aimer dans la rue
Dim 15 Juil - 12:08 par colombe-sylvie

» Tu es celle que j'aime
Dim 15 Juil - 10:16 par colombe-sylvie

» Évocation du désir
Ven 13 Juil - 23:00 par colombe-sylvie

» Je vous aimais Madame
Lun 9 Juil - 21:24 par vikthor

» Je ne meurs pas
Mer 13 Juin - 12:03 par vikthor

» Il fût un temps..
Jeu 14 Déc - 1:05 par colombe-sylvie

» Les amants de la nuit
Lun 1 Mai - 22:53 par colombe-sylvie

» L'absence
Lun 1 Mai - 22:41 par colombe-sylvie

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Fin de voyage

Aller en bas 
AuteurMessage
yéfimia
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 68
Localisation : Landes de Gascogne

MessageSujet: Fin de voyage   Mar 31 Juil - 9:01

FIN DE VOYAGE

Tout ce qui a cessé, deviendra l’éternité,
L’ombre fugitive, l’arbre qui perdure.
Eveillé sous son nom qu’il ressuscite,
La main avec fleurs, le sang enchaîné.

Le voyage finira, resteront les montagnes,
Silencieuses, et le néant gris qui divaguera.
Un lieu qui n’a pas son lieu dans le désir,
Offrant le mal pour sauver, découvre la vérité.

Ce que vous priez s’appelle Triste Rossignole.
Je sais, l’amour ne finira jamais, mais ;
Qu’y a t’il humain dans la souffrance,
Qu’y a t’il inhumain dans la mort ?

Oh, écoute ! Le nouveau jour s’énonce,
Mes les étoiles immobiles restent figées.
Les mains vides, le cœur vide, l’ombre paumée,
Et il n’y a plus de moi, mai il y a mon amour.

Que se cache-t-il au fond d’un beau poème,
Le même don peut être le jour ou la nuit douce?
Ô lointain de rêve où la musique s’épanouie,
Protége moi de cette roche, aveugle et froide.

L’amour cuit de l’œil, tromperie tremblante,
Fais que je demeure dans un lieu propre,
Où le mot a la valeur du destin et de conscience,
Où les ombres sont somptueuses et les choses petites.

Comment s’appelle le temps avant qu’on soit né,
Dans l’espoir des autres et dans l’embrasement ?
Sous la terre finira tout ce qui avait commencé,
Tout ce qui c’est passé, deviendra l’éternité.

Il n’y a pas de moi mai il y a mon amour,
Je le vois dans le soleil, sous la terre où nous pourrirons.
Le jour s’assumera dans sa grande gratitude,
Tel la musique, tel le vide, tel la quiétude.

Rien de plus…
Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de voyage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Publicités pour le voyage inaugural
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» voyage interne ..
» Voyage en espagne...forfait bloqué virgin...
» Le voyage de Lapinou - Nouveauté P.4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots chuchotés :: Vos poèmes-
Sauter vers: